Faire MINI

FAIRE X MINI.

Imaginé et organisé par le Pavillon de l’Arsenal et la Ville de Paris, FAIRE est un appel à projets dont le but est de proposer des pistes de recherche et des expérimentations innovantes face aux grands défis de l’époque : climat, nouvelles technologies, habitat, mobilité, énergie, etc. L’initiative invite architectes, urbanistes, paysagistes, ingénieurs, designers et étudiants à leur proposer leurs solutions pour la ville de demain.

Partenaire depuis 2018, MINI s’associe au Pavillon de l’Arsenal afin de soutenir ces projets innovants qui repensent et améliorent l’espace urbain. Chaque année, trois coups de cœur MINI sont d’ailleurs mis en avant pour leur adéquation avec les valeurs et les réflexions de la marque.

FAIRE

FAIRE a pour ambition d’accélérer l’éclosion de pratiques architecturales et urbaines expérimentales, de faciliter la mise en oeuvre de prototypes échelle 1 dans Paris et le Grand Paris, d’accompagner et promouvoir la recherche appliquée et de favoriser la mise en oeuvre de nouveaux process, matériaux, programmes de construction.

 

Depuis sa création, avec ses partenaires, FAIRE a déjà accompagné plus d’une trentaine d’équipes, engagé la publication de 12 recherches, développé 18 expérimentations in situ ainsi qu’un nouveau type de promotion immobilière. Plus d’une centaine d’acteurs se sont engagés aux côtés des lauréats des différentes éditons pour accompagner leurs démarches expérimentales.

Lauréats coup de cœur MINI

2019 / AIR

Ylé Architectes, Lucille Leyer et Roman Brochard

Souhaitant utiliser au maximum le réemploi dans le bâtiment et faire appel aux énergies les plus écologiques possibles, l'agence d'architectes Ylé, accompagnée de Notabek/Inef4, a mené une recherche pour rafraîchir les immeubles parisiens par la ventilation naturelle. Le projet AIR vise à transformer l'air existant en air frais et dépollué en végétlisant les cours haussmanniennes et en distribuant le "nouvel air" via les conduits de cheminées inutilisés. 

FAIRE

2019 / IMMEUBLES À PARTAGER

Charlotte Belval et Pierre Parquet

Charlotte Belval et Pierre Parquet sont partis d'un constat : à Paris, 75% des immeubles sont des copropriétés privées. Constuites à partir de la fin des années 50, elles nécessitent une transformation par de nouveaux usages ainsi qu'une recherche sur leur potentiel de développement. Comment utiliser les toitures ? COmment développer de nouveaux modes de cohabiter ? Pour les deux architectes, cette rénovation du bâti existant est un grand levier pour faire une ville durable et partagée. 

MINI FAIRE Immeuble

2019 / MYCELIUM

Sarah Kimour, Rym Barhmi et Dania Jarwe

Suite à leur projet d’études à l’École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Lille, Sarah Kimour, Rym Barhmi et Dania Jarwe se sont tournées vers le développement durable et les matériaux biosourcés. De leur volonté de réinterpréter le plastique est né un matériau de construction écologique et économique : des briques élaborées à partir d’une matière organique, le mycélium ou blanc de champignon.

Faire MINI

2018 / OUR HUB.

Caroline De Francqueville Hansen.

Convaincue que lien social et résilience urbaine vont ensemble, la start-up danoise Ourhub propose une plateforme numérique de partage d’objets pour jouer dans la ville. Combinée avec des coffres qui contiennent des jeux « à partager », Ourhub a pour ambition de développer un quartier sociable, actif et jouable.

2018 / RÉSERVOIR D’EAU DE FAÇADE.

Faltazi, Laurent Lebot et Victor Massip.

Le duo des Faltazi propose la création de réservoirs de façade qui se substituent aux descentes d’eaux pluviales. L’eau de pluie, stockée dans ces citernes-tampons d’un nouveau genre ne rejoint plus directement les égouts. Elle est collectée et stockée pour une valorisation in situ: arrosage des balcons, des jardins en pied d’immeuble et des murs végétalisés.

2018 / AÉRO-SEINE.

Isabelle Daëron.

Conçue par Isabelle Daëron, Aéro-Seine est une bouche de rafraîchissement qui, reliée au réseau d’eau non potable, permet en période de forte chaleur de contribuer à rafraichir l’air ambiant grâce à un dispositif par débordement favorisant le contact entre l’eau et l’air.