Les Claudine.

MINI SOCIETY

Les Claudine, une love story « made in Mini ».

Les Claudine sont les Bonnie & Clyde version kouign-amann de la Mini originale. Depuis leur garage, ils veillent jalousement sur leur collection tout en faisant vivre le mythe à travers des courses et autres rassemblements d’addicts. 

Comment a commencé votre aventure avec Mini ?
Marie-Paule : Au cinéma, je voyais Mireille Darc et Marlène Jobert au volant d’une Mini… Je les trouvais belles et indépendantes. J’ai tout de suite voulu posséder une Mini ! Je n’arrêtais pas de bassiner mes parents avec ça… Et finalement, c’est mon mari qui a exaucé mon souhait il y a maintenant quarante ans.
Reynald : Au début, je lui avais préparé une 4L pour fêter son permis de conduire en 1982. Elle n’en voulait pas, mais a quand même accepté de monter dedans. Pas pour longtemps… car à cause de la banquette avant, elle ne touchait ni le sol ni les pédales. J’ai fini par mettre la main sur une Mini noire ! La vraie passionnée, c’est Marie-Paule ! Et puis je m’y suis mis.

Les Claudine
Les Claudine

Le virus s’est propagé rapidement ?
R. : Houlà, oui ! Elle a roulé avec pendant trois ans, puis à la naissance de notre fille, il a fallu voir plus grand. Madame avait déjà une idée bien précise de ce qu’elle voulait : un break avec du bois, un Coutryman. Sauf que dans les années 1980, il n’y avait pas Internet. Impossible de mettre la main dessus. Finalement, j’ai acheté un Clubman, qui a une face carrée et pas de bois d’origine. Je me suis fait littéralement incendier ! Pour faire passer la pilule, j’ai ajouté moi-même le bois. Elle a accepté, et a roulé avec pendant de nombreuses années.

Et depuis, elle roule encore ?
R. : Elle ?? Vous voulez rire ? Elle a encore fait 500 bornes hier ! Nous l’avons depuis plus de trente ans, elle a vu du paysage ! Pour vous dire, elle approche le million de kilomètres… mais elle tourne encore comme une bête. D’ailleurs, je l’utilise encore pour faire des courses de côte, comme la coupe Florio à Saint-Brieuc. Dans les ronds-points, peu de Mini arrivent à la suivre... Je l’ai emmenée partout en Europe, et bientôt, elle fera le Tour de Bretagne des Mini que nous organisons.  

Vous possédez d’autres modèles ? 
R. : Ah oui, regardez ! Là, vous avez la British Open de Marie-Paule, qu’elle laisse au garage les jours de beau temps pour sortir à bord de son Arc de Triomphe cabriolet, un modèle produit à 300 exemplaires. Notre fille aussi est mordue et conduit une Mini jaune à bande noire que je lui ai préparée pour ses trente ans. C’est d’ailleurs ma première réalisation à titre professionnel. 

Ah bon ? Vous n’avez pas fait ça toute votre vie ?
R. : Non, nous avons tenu un magasin et un atelier d’électroménager pendant trente-cinq ans. L’arrivée des écrans plats a mis fin aux réparations, et en 2013, nous avons fermé boutique… pour ouvrir un garage spécialisé dans la restauration et la réparation de la mythique voiture. 
M.-P. : On ne pouvait pas nous louper ! Nous avons hissé une Mini en haut d’un échafaudage en bord de route sur la départementale Saint-Brieuc-Loudéac. Les automobilistes hallucinaient… 

Êtes-vous très investis dans la communauté Mini ?
Oui, très. Nous organisons et participons aux Tours de Bretagne de l’Association bretonne des véhicules anciens. Pour célébrer les soixante ans de la Mini, nous avons organisé divers événements aux quatre coins de la région avec les clubs Mini bretons. 

Les Claudine

ENVIE DE DÉCOUVRIR CE LIEU ?

R.C.Austin
Z.A. Le Tourlanquin,
22460 Grace-Uzel
Tél. : 06 82 09 11 36
Site internet