Hôtel 48° Nord, du bois, du beau et du bio.

MINI SOCIETY

Hôtel 48° Nord, du bois, du beau et du bio.

Le hygge, ça vous dit quelque chose ? Ce mot d’origine danoise et norvégienne désigne un sentiment de bien-être, un état d’esprit positif procuré par un moment réconfortant, agréable et convivial. C’est aussi un terme qu’Emil Leroy-Jönsson a érigé en mode de vie.

48° Nord, l’hôtel qu’il imaginé au pied des Vosges quand il était encore paysagiste-urbaniste, en est le plus bel exemple. « J’ai eu le déclic en 2012 au retour d’un séjour en Laponie.

Je voulais créer un endroit qui s’intègre au paysage, qui communique et communie avec la nature. Pour que cette dernière n’ait pas à reprendre ses droits, comme on le dit tout le temps, mais puisse s’approprier les espaces. »

D’origine danoise, Emil puise dans son background scandinave et se rapproche de Reiulf Ramstad, architecte norvégien réputé pour ses bâtiments simples et audacieux, au style radical mais toujours relié à l’environnement.

 

Hôtel 48° Nord

« Le projet architectural doit trouver un dénominateur commun entre les cultures alsacienne et scandinave. Il doit se fondre dans le paysage sans disparaître tout en montrant que la nature, l’écologie et la modernité sont compatibles. » 


Lorsqu’on pénètre dans le domaine, le résultat est saisissant. Au milieu des pins vosgiens et des châtaigniers de Breitenbach, quatorze hytte – ou « cabanes » en norvégien – en bois brut local et aux lignes ultra minimales se dressent sur la colline.

Construites sur pilotis, elles semblent à la fois léviter et s’enraciner comme des arbres dans la terre vosgienne sans toutefois la perturber. « Ici, pas de parpaings, pas de tuiles, pas de jardin régulier !

Les herbes folles font la loi, les toitures sont végétalisées et les cabanes jouent la carte de la légèreté avec leurs structures fuselées démontables », se félicite Emil, devenu hôtelier pour recevoir les gens et leur faire plaisir. 

Hôtel 48° Nord

À l’intérieur, tout est douillet, clair, bienveillant. Les lignes radicales sont adoucies par un mobilier chaleureux et les étoffes se marient naturellement avec le bois brut… tout repose sur l’équilibre, le lâcher-prise et l’harmonie.

Chaque espace est pensé comme un cocon ouvert sur l’extérieur, avec des vues à 180 degrés sur le massif vosgien. La nature s’invite ainsi jusque dans notre lit ou dans le sauna privé, voire le bain nordique dont sont équipées les Fjell Hytte pour quatre personnes.

« Plus qu’un hôtel, j’ai imaginé un univers que l’on habite différemment. J’ai conçu un espace de liberté à la fois ouvert et intime où chacun disposerait d’un espace à soi. »

La nature aussi dans l’assiette.

Le potager est le premier garde-manger du chef Frédéric Metzger : « Je ne cuisine que des légumes ou des fruits que je fais pousser ici. Nous n’achetons rien. Ce sont les saisons qui dictent le menu. »

Largement inspiré du travail de René Redzepi, le chef du Noma à Copenhague, il prône la même approche radicale du produit, n’hésitant pas à jouer sur des lacto-fermentations ou du cru… « Ma cuisine naît de la rencontre entre l’inspiration scandinave et la diversité des produits locaux. Les bases de ma carte s’appuient sur des techniques ancestrales de fumage ou de fermentation, avec des saveurs au plus près de la nature environnante.

À partir de là, j’explore. » Circuits courts, produits sourcés à moins de 50 kilomètres, vins, essentiellement nature et locaux, du Domaine Hering ou Albert Seltz… ici, le terroir s’exprime.

Hôtel 48° Nord

ENVIE DE DÉCOUVRIR CE LIEU ?

48° Nord Landscape Høtel
1048, route du mont Sainte-Odile
67220 Breitenbach
Site internet